CONJONCTION

Analyse des tendances dans le secteur des OBNL suisses

À l‘instar du marché, le troisième secteur est sujet à des fluctuations conjecturelles. Mais celles-ci ne correspondent pas exactement à la conjoncture économique générale. Une analyse de tendances par le CEPS a mis en lumière les défis auxquels sont confrontées les OBNL en Suisse. par Alice Hengevoss

Le développement de diverses sources de revenus et de ressources non financières comme le travail bénévole influence considérablement le produit intérieur brut (PIB), mais aussi les capacités des organisations à but non lucratif (OBNL). Un «baromètre conjoncturel» n‘existe cependant pas encore, rendant difficile pour les dirigeants d‘OBNL la détection suffisamment précoce des tendances de développement pour aborder de façon stratégique les défis potentiels.

 

Baromètre conjoncturel OBNL

Dans le cadre d‘une étude, le Center for Philanthropy Studies (CEPS) a réalisé une analyse des tendances sur l‘état du troisième secteur en Suisse. Dans le cadre d‘un sondage en ligne, 77 dirigeants d‘OBNL agissant dans des secteurs d‘activité divers ont répondu à des questions portant sur les défis actuels et à venir de leur organisation.

Il est à noter que, tout particulièrement pour les petites et moyennes OBNL, le recul des subventions cantonales et fédérales et la baisse de stabilité financière en résultant représentent un défi supplémentaire. Pour les grandes organisations, en revanche, le problème qui prend de l‘importance concerne plutôt l‘augmentation du degré de notoriété et, par conséquent, l‘acquisition de nouveaux donateurs sur un marché saturé. Quelle que soit leur taille, toutes les organisations indiquent que le changement technologique et le passage au numérique influencent fortement les prestations proposées par les OBNL. Les organisations se voient ici principalement en concurrence avec des fournisseurs privés. Enfin, on peut remarquer que les OBNL ont toujours plus de difficultés à engager des bénévoles sur la durée.

 

Avancer en toute transparence et innover

Malgré tous les défis, 79 % des personnes interrogées indiquent être confiantes quant au développement futur de leur organisation. Les recommandations d‘actions ci-après, qui peuvent être déterminées à partir de l‘étude du CEPS, peuvent aider les organisations à façonner vraiment positivement ce développement:

 

  • Les OBNL se financent de plus en plus par leurs propres prestations; il est donc important de comprendre exactement ce que demandent les bénéficiaires.
  • La collaboration avec des donateurs publics et privés est renforcée par la transparence, la mesure de l‘impact et la communication.
  • Les activités des OBNL doivent être conçues de manière à permettre un engagement flexible pour les bénévoles.
  • Les collaborateurs qualifiés doivent être payés conformément au marché.
  • Les possibilités de solutions numériques doivent être utilisées dans les prestations proposées; cela permet aux OBNL de faire un pas innovant vers l‘avenir.

Hengevoss, A. / Berger, O.: Konjunkturbarometer: Eine Trendanalyse des Schweizer NPO-Sektors, CEPS Forschung und Praxis Bd. 18, Basel: CEPS, 2018